Handmade Artists Colours

À PROPOS
newsletter
SERVICE CLIENTÈLE

©copyright couleurs schaal 2019-2023

Je cherche les dynamiques et les constantes à l’oeuvre dans ces nouveaux rapports des femmes au pouvoir, à la maternité,à l'art...

Dans un monde où l’image est consommée, dissoute dans la multiplication comme le décrit Regis Debray dans "Vie et Mort de l’image", le pouvoir réside aussi dans le fait de produire une représentation capable de durer, dans les esprits et dans le temps. C’est dans cette logique que j’ai choisi la peinture à l’huile, faite pour durer. Je l’étudie pour assurer une stabilité maximum dans l’utilisation des pigments.

 

Je cherchais depuis quelques années une marque de peinture à l’huile de haute qualité fabriquée en France, dont je pouvais être certaine du processus de fabrication. Après un premier essai de quelques tubes, je travaille maintenant quasiment exclusivement avec les couleurs Schaal qui au delà d’être belles, sont irréprochables d’un point de vue de leur composition. Je suis particulièrement sensible à la démarche de François, dans sa recherche de pigments, de recettes anciennes, de méthodes de travail, qui font écho à ma propre pratique.

 

La rencontre avec François Schaal est aussi basée sur l’échange et la recherche. Son attention et son enthousiasme dans le travail en lien direct avec les artistes m’accompagnent dans ma propre pratique, me pousse à ajouter de nouvelles couleurs sur ma palette, tenter de nouvelles combinaisons.

Depuis plusieurs années, je me nourris de toiles issues de périodes entre la Renaissance et la fin du XIXème siècle, d’Europe de l’Ouest, représentant principalement des femmes. Ces toiles ont été peintes par des hommes, le droit à l’humour en moins. Peindre à l’huile permet selon moi de s’inscrire dans l’Histoire, en regard des peintres qui peignaient et illustraient le pouvoir et la puissance d’un commanditaire. Tenter le renversement des codes de cette peinture classique me donne les moyens d’exprimer mon regard féminin.

 

Travailler à partir d’images valorisées par le filtre de l’Histoire me permet de parler de cette envie de légitimité et de reconnaissance que l’on croit posséder en accédant au pouvoir.

Me questionnant sur ma propre position dans la société, en tant que femme, en tant que peintre, ce sont les femmes qui m’intéressent avant tout dans la représentation. Leur place dans notre monde est une chose complexe : la place qu’elles épousent, celle qu’elles subissent, celles qu’elle choisissent délibérément. Ma peinture explore ces problématiques. Dans "Reflet dans un oeil d’homme", Nancy Huston utilise le terme de « rôle », les rôles que l’on joue, que l’on se donne, que l’on a intégré et incorporé. Je cherche les dynamiques et les constantes à l’oeuvre dans ces nouveaux rapports des femmes au pouvoir, à la maternité, à l’art, à la sexualité, à la famille…

Pour en savoir plus

cliquez sur les liens